Arts & Culture 89
Accueil  >  Ressources pour la classe >  « Le radis radin » à l’école de GURGY : un projet théâtre fédérateur

Rubrique A la Une

« Le radis radin » à l’école de GURGY : un projet théâtre fédérateur

Le 13 septembre 2016 - Christophe SYDA

Spectacle décalé des comédiens-enquêteurs de l"école du Moulin de Gurgy les 19 et 20 mai 2017…

« Le radis radin » à l’école de Gurgy : un projet théâtre fédérateur

Comédie végétale ou thriller potager ? C’est une bien étrange affaire que les comédiens-enquêteurs de l’école du Moulin à Gurgy ont représenté devant un public nombreux, les vendredi 19 et samedi 20 mai derniers. Au cours de ce spectacle enjoué et décalé, toute la classe de CM a réussi à tenir en haleine la communauté villageoise autour d’une énigme insolite : Qui a tué le Radis noir ?

Pendant plus d’une heure, la salle du foyer communal de Gurgy s’est transformée en « scène de crime » d’un type un peu particulier. Les élèves de Jérôme Ferquel ont incarné tour à tour les différents protagonistes d’un drame qui revisite le sens de l’expression « culture maraîchère ». Du rififi chez les cucurbitacées : tel pourrait être le sous-titre de la pièce sur laquelle s’est appuyée cette mise en scène animée. Le Radis radin (L’Harmattan jeunesse, 2006) est une comédie écrite par l’auteur poyaudin Jean-Jacques Michelet. Le texte avait été étudié par la classe de CM1-CM2 dès le mois d’octobre de cette année. L’originalité du scénario, qui transpose les clichés de l’enquête policière dans un contexte potager, et peut-être aussi la fantaisie verbale de répliques truffées de jeux de mots en tout genre, voici ce qui a incité les élèves à relever le défi que leur a lancé leur maître : « Et si on jouait cette pièce pour de vrai ? »

Pendant quatre mois, à raison d’une heure hebdomadaire, le texte a été approfondi et appris, donnant d’ailleurs lieu à un travail de mémorisation assez considérable pour les premiers rôles. De nombreuses compétences en maîtrise de la langue ont pu être travaillées. La compréhension des jeux de mots qui émaillent le texte a notamment donné lieu à des recherches lexicales effectuées aussi bien individuellement qu’en groupes.

L’apprentissage du jeu théâtral et de la mise en scène a été enrichi par l’apport de la troupe locale Amphithéâtre, dirigée par Michel Pannetier, qui est venue prodiguer conseils et recommandations sur la façon de placer la voix, de se mouvoir sur scène ou de prendre en compte le public.

Au-delà du travail d’étude du texte, d’apprentissage des rôles et de mise en place de la scénographie, la préparation de ce spectacle a mobilisé des énergies en dehors du temps scolaire. Les décors ont été réalisés dans le cadre des activités périscolaires avec l’aide du Centre de Loisirs et grâce au soutien de la mairie de Gurdy, qui a également mis à disposition gracieusement les locaux de la salle communale. Les costumes ont été confectionnés grâce au talent de couturières bénévoles. Nommé en septembre 2016 à l’école du Moulin Jérôme Ferquel a su fédérer les bonnes volontés qui ont fait de cette représentation une réussite rassemblant l’ensemble de la communauté éducative.

L’aventure ne s’arrête pas là. Le 12 juin, les trois comédiens la troupe de la Tête de Mule, dirigée par l’auteur du Radis radin, se sont rendus à l’école du Moulin pour livrer leur version de l’œuvre de Jean-Jacques Michelet. L’occasion pour les élèves de se sensibiliser, dès le cycle 3, aux variations d’interprétation que la mise en scène permet d’apporter à une même œuvre dramatique.

Les bénéfices dégagés permettront d’organiser une semaine d’EPS.

Dans la même rubrique

Services pratiques


S'informer, contact